Entre psychopathes, on est faits pour s'entendre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Entre psychopathes, on est faits pour s'entendre

Message par Carmilla Von Gefahr le Dim 16 Mar - 0:56

La neige recouvrait les ruines de ce qui avait été le seul village cent pour cent sorcier du monde occidental. Carmilla avait jadis connu Préaulard, à l'époque où ce n'était encore qu'un petit hameau boueux, mais qui commençait déjà à devenir fameux pour sa librairie et sa taverne.. Maintenant, ce n'était plus rien qu'un tas de caillasses informes entre lesquelles la Dame Blanche aimait à errer en attendant une occasion de s'amuser.

Ce soir-là ne faisait pas exception à la règle. Carmilla Von Gefahr traînait ses cinq cent-cinquante-six ans, sa beauté exceptionnelle, sa cruauté sans cible et son ennui chronique à travers les rues désertes du village détruit. Elle ne s'amusait plus du tout en ce moment dans les rangs mangemortesques. Elle envisageait de plus en plus d'envoyer son descendant balader et de reprendre sa liberté et son errance de part le monde.

Au détour d'une ruelle sombre, il y eut un bruit qui la fit se retourner. Une silhouette sombre se profilait. Carmilla sourit. Enfin une occasion de se dérouiller...

_________________
avatar
Carmilla Von Gefahr
Beauté du Diable

Féminin
Nombre de messages : 24
Age : 51
Alignement : Je n'aime que le Mal absolu
Age : 556 ans (non, je ne plaisante pas !)
Date d'inscription : 09/11/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Entre psychopathes, on est faits pour s'entendre

Message par Angus Leiden le Dim 16 Mar - 1:41

Angus se balladait lui aussi, ses yeux pourpres se déplacants de ruines en ruines, de carcasses de maisons calcinées à des facades déchiquetées... Un bruis le perturbait depuis un petit moment, un pas léger, peut être un animal... Il voulait absolument connaître la source de bruis, cela l'intriguait... Il s'avançait avec toute sa discretion, c'est à dire une dissimulation presque complete, il ne faisait craquer aucune branche morte, il ne faisait bouger presque aucun brin d'herbe, sa maîtrise de lui même était impressionante à ce niveau... Après quelques recherches, il découvrit la source de ce bruis, une demoiselle se balladait seule, dans cet endroit, en pleine nuit... Lorsque celle-ci se retourna, et esquissa un sourrire, Angus eut un léger haussement de sourcils... Il s'inclina par habitude

"Demoiselle... Je ne peux pas m'empêcher de m'incliner devant une personne capable de sentir ma présence d'aussi loin, vos pouvoirs et votre force doit être grande..."

Il était flatteur avec les personnes qu'il sentait importantes... A la fin de sa courbette, son regard croisa celui de la dangereuse demoiselle, des yeux pâles, inquiétants... Il aimait cela... Un sourrire aux lèvres, il s'approcha

"Je ne me suis pas présenté, Angus, Angus Leiden."

Il n'espérait aucune réponse, si elle désirait répondre, il en serait heureux, sinon, il la comprendrait, il ne devait pas avoir l'air très impressionant, sauf pour ceux qui conaissaient ses actes récents... Comme les amis de Narcissa Malefoy...
avatar
Angus Leiden
Sado-Masochiste

Nombre de messages : 12
Date d'inscription : 19/07/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Entre psychopathes, on est faits pour s'entendre

Message par Carmilla Von Gefahr le Dim 16 Mar - 2:27

Carmilla arqua un sourcil. Angus Leiden. Ce nom lui disait vaguement quelque chose. Elle ne broncha pas outre mesure, pourtant. Retrouvant ses habitudes d'aristocrate du XVème siècle, elle fit une révérence et laissa tomber :

Carmilla Von Gefahr.

Elle n'avait habituellement pas besoin d'en dire plus. Son nom était assez connu pour quiconque avait un tant soit peu de culture en matière de magie noire pour qu'elle n'ait jamais besoin de s'étendre sur le sujet. Et ceux qui ne la connaissaient pas apprenaient généralement à la connaître d'une manière définitive.

Elle regarda l'homme qui se tenait devant elle. Cheveux aussi pâles que les siens étaient sombres, yeux sombres, d'une couleur qu'elle ne pouvait définir à cette distance, mais qu'elle devinait inhabituelle, traits d'une étrange beauté... Elle sourit. Un de ces sourires de sphinx, indéchiffrable pour le commun des mortels. Elle venait d'évaluer d'un coup d'oeil le genre d'homme auquel elle avait affaire. Et ce genre lui plaisait.

Elle repoussa de son visage une mèche de cheveux que le vent s'osbtinait à faire danser et se rapprocha.


Ainsi donc, voici celui qui nous facilite la tâche et m'enlève la possibilité de m'amuser...

_________________
avatar
Carmilla Von Gefahr
Beauté du Diable

Féminin
Nombre de messages : 24
Age : 51
Alignement : Je n'aime que le Mal absolu
Age : 556 ans (non, je ne plaisante pas !)
Date d'inscription : 09/11/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Entre psychopathes, on est faits pour s'entendre

Message par Angus Leiden le Dim 16 Mar - 2:38

Lorsque le nom fût prononcé, l'air qui emplissait les poumons d'Angus s'échappa à toute vitesse, il reprit néanmoins vite consistance, elle était un peu comme lui après tout... Sauf qu'elle était du côté des mangemorts et que lui était "neutre".

Il décida de s'approcher d'elle, juste assez pour permettre aux deux individus de se juger plus efficacement. Elle irradiait la puissance malgré son aspect éthéré, elle était impressionante. Lui était puissant par l'aspect physique et par son esprit tordus et elle était puissante de toutes les manières possibles, sa force magique était innomable, son esprit aussi dérangé que celui d'Angus, bref une personne à ne pas avoir dans ses ennemis.


"Je pense que je vous aide et que je vous complique la tâche, ce qui me fait rester neutre, si l'on me promet un petit bain de sang du côté des résistants, je les aides pour avoir ce que je veux, si c'est du côté des mangemorts que l'on me fait cette proposition, j'irais de leurs côté, vous pensez que je vous aides seulement parce que c'est vous qui faites le plus de propositions..."

Peut-être venait il de commettre une bêtise en parlant d'une manière aussi éffrontée à une personne d'une telle puissance mais peut-être aussi que ce genres de bêtises lui faisaient plaisir, il pouvait l'envisager, la soumission de ses pairs devait être agaçante à la longue...

"Vus que je vous ais enlevé la possibilité de vous amuser à quelques reprises, voudriez-vous que l'on s'amuse ensemble pour oublier mon manque de galanterie et d'intelligence?..."
avatar
Angus Leiden
Sado-Masochiste

Nombre de messages : 12
Date d'inscription : 19/07/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Entre psychopathes, on est faits pour s'entendre

Message par Carmilla Von Gefahr le Ven 11 Avr - 0:25

Un sourire commença à étirer lentement les lèvres de la Dame Blanche. L'homme l'amusait.

La neutralité... Une notion intéressante. Mais tout est joué d'avance. Nous sommes les seuls qui n'hésitons jamais à faire couler le sang. Nos adversaires sont trop pusillanimes et trop respectueux du prix présumé d'une vie humaine.

Elle demeurait strictement immobile, comme une statue étrange dont la chevelure aurait été animée d'une vie propre - le vent, en s'engouffrant dans ses cheveux, les faisait danser, se dresser, comme les serpents qui couvraient la tête de la gorgone. Elle dévisageait toujours l'homme avec une impudeur qui, à son époque, aurait été condamnable.

Vous ne manquez pas d'intelligence. Tout au plus de discernement.

Le franc-parler du jeune homme lui plaisait. Rares étaient ceux qui lui adressaient la parole - plus rares encore ceux qui le faisaient aussi librement. Même chez Voldemort, son élève, il y avait comme une sorte de contrainte. Peut-être même de crainte.
Elle ne bougeait toujours pas, et pourtant son ombre, elle, se mouvait imperceptiblement sur le sol. Elle passa derrière le jeune Leiden, caressa sa gorge, laissant une estafilade saignante... Sans que Carmilla ait esquissé le moindre geste... Elle avait envie de s'amuser...

_________________
avatar
Carmilla Von Gefahr
Beauté du Diable

Féminin
Nombre de messages : 24
Age : 51
Alignement : Je n'aime que le Mal absolu
Age : 556 ans (non, je ne plaisante pas !)
Date d'inscription : 09/11/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Entre psychopathes, on est faits pour s'entendre

Message par Angus Leiden le Ven 11 Avr - 0:39

Tous ces bavardages inutiles agaçaient un peu Angus, peu importe qui allait gagné tant qu'on le laissait tranquille et qu'on lui proposait quelques contrats sanglants.

La seule réponse qu'il donna à Carmilla fut un bref haussement d'épaule accompagné d'un:

"Nous verrons bien"

Elle faisait peur... Plutôt, elle impressionait Angus et ça, peu de gens y arrivaient, il ne pouvait même pas s'imaginer jusqu'à quel degré sa puissance s'était développée, elle était totalement inhumaine... Et ça lui plaisait énormément.

Lorsqu'une caresse suivie d'une estafilade sanguinolante lui bara la gorge, il dut se mordre les lèvres pour ne pas pousser un gémissement de plaisir intense, ses yeux s'élevèrent vers le ciel et lorsque ceux ci se posèrent à nouveau sur Carmilla, ils traduisaient un nouveau sentiment... L'envie.

"Je ne sais pas si vous escomptiez me déstabiliser avec ceci mais en tout cas, cela fonctionne mais surement pas de la façon dont vous l'espériez..."

Sa voix était suave, lourde de sous-entendus, il n'était plus totalement dans son état normal, il voulait juste être naturel avec elle, au pire, si elle le prenait mal, il n'aurait que plus de douleur...
avatar
Angus Leiden
Sado-Masochiste

Nombre de messages : 12
Date d'inscription : 19/07/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Entre psychopathes, on est faits pour s'entendre

Message par Carmilla Von Gefahr le Ven 11 Avr - 1:03

Quand on a dépassé les deux siècles d'existence, Mr Leiden, on ne table plus sur l'effet qu'auront nos gestes.

Carmilla aimait user de cette manière de procéder. Son ombre était l'une de ses meilleures armes - tant pour se battre que pour séduire. Elle ne souriait pas. Elle avait retrouvé ce visage glacial qu'elle arborait généralement.
Elle s'avança encore un peu, tendit la main et, du bout des ongles, effleura le visage de son vis à vis. La main de l'ombre de se referma fermement sur les cheveux blancs d'Angus et tirèrent d'un coup sec vers l'arrière, dévoilant la gorge et ouvrant un peu plus la coupure.
Le sang commença à couler sur la peau du jeune homme. Une étrange lumière s'alluma dans les yeux de Carmilla tandis qu'elle se penchait en avant et, de la pointe de la langue, goûtait à ce sang.

Il y avait quelque chose de vampiresque dans l'attitude générale de Carmilla. La belle midian, ni vampire, ni sorcière, avait un peu des deux. Et elle aimait le goût du sang. Elle savoura celui d'Angus en connaisseuse. Déjà son ombre, en longs gestes langoureux, lacérait les bras et le torse du jeune homme tandis qu'elle, du bout des doigts, recueillait le liquide chaud et sombre, la vie, comme l'avait dit le Prince Vlad.

_________________
avatar
Carmilla Von Gefahr
Beauté du Diable

Féminin
Nombre de messages : 24
Age : 51
Alignement : Je n'aime que le Mal absolu
Age : 556 ans (non, je ne plaisante pas !)
Date d'inscription : 09/11/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Entre psychopathes, on est faits pour s'entendre

Message par Angus Leiden le Jeu 8 Mai - 22:44

Angus ne pouvait plus vraiment bouger mais il produit quand même un léger son pour montrer son accord avec la parole de Carmilla, il n'était pas dans son cas mais si il avait autant de puissance qu'elle, il n'y réfléchirait plus non plus...

Lorsqu'elle lui tira les cheveux vers l'arrière, ce fut le comble de l'exitation. Tous ces effets ne pouvaient être engendrées par quelque chose d'humain, tant de douleur en même temps... C'était bien trop pour qu'il puisse le contenir et un long gémissement de plaisir s'échappa de ses lèvres entrouvertes...

La langue de Carmilla ajoutait un peu de douceur à tout ce piquant, ce contraste était des plus impressionant et ca ne faisait que rajouter une nouvelle forme de plaisir à Angus... D'ailleurs, en parlant de lui, il avait les yeux à moitié clos, il profitait du moment comme jamais il ne l'avait fait auparavant... D'ailleurs, cela pouvait se voir à un endroit de sa personne assez flagrant...


Il se mit à murmurer avec peine

"C'est la première fois que quelqu'un me met dans un état pareil, d'habitude je n'y arrive que seul..."

Toute cette pression redescendit un peu, il se forcait à ne pas perdre pied, pas maintenant en tout cas

"Je sais que c'est un peu misérable de dire ça comme cela mais quelle est la suite du programme?"

Il ne doutait pas que Carmilla ne souhaitait pas passer plus de temps en sa compagnie... Sinon il serait déjà mort.
avatar
Angus Leiden
Sado-Masochiste

Nombre de messages : 12
Date d'inscription : 19/07/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Entre psychopathes, on est faits pour s'entendre

Message par Carmilla Von Gefahr le Mar 15 Juil - 1:02

Carmilla ne répondit pas. Mais son ombre reserra sa prise sur les cheveux d'Angus, tandis que ses mains saisissaient le visage du jeune homme. Et, avec un sourire, elle lui mordit la lèvre inférieure, puis planta ses crocs dans sa gorge. Elle descendit ainsi, mordant et léchant chaque goutte de sang. Et puis, tout à coup, elle se redressa, et repoussa son partenaire d'un geste brusque. Oui, elle avait envie de s'amuser. Et s'amuser, pour elle, signifiait non seulement faire souffrir physiquement, mais aussi "Moralement" : amener sa victime au paroxysme de la douleur (et du plaisir, dans certains cas) et, soudain, quand on la suppliait de donner le coup de grâce, tout stopper d'un seul coup.
C'était une délectation sans cesse renouvelée d'entendre les gémissements de ceux qu'elle traitaient ainsi, de sentir sous ses doigts leur chair tressaillir...
Quand il parla, elle posa deux doigts sur sa bouche et murmura, tous contre son oreille :

Tais-toi.

Seulement ces deux mots. Mais dits par Carmilla Von Gefahr, d'une voix plus glacée que le vent d'hiver en Sibérie et sur un ton plus lourd de sous-entendus maléfiques que la voix de Lord Voldemort, ces deux mots-là prenaient une tout autre dimension... Surtout quand les mains glacées reprenaient leur danse infernale sur tout le corps d'Angus...

_________________
avatar
Carmilla Von Gefahr
Beauté du Diable

Féminin
Nombre de messages : 24
Age : 51
Alignement : Je n'aime que le Mal absolu
Age : 556 ans (non, je ne plaisante pas !)
Date d'inscription : 09/11/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Entre psychopathes, on est faits pour s'entendre

Message par Maître du Jeu le Mar 7 Oct - 19:11

Une bourrasque de vent, quelques gouttes d'eau...
Puis plus rien, le calme plat


Un miaulement, perdu dans les rues lointaines... un chaton qui a perdu sa mère sûrement. Un aboiement, de l'autre côté... des choses se passent. Un cri de femme, qui perce le silence qui venait de s'imposer à nouveau... et des rires graves, sadiques... Les Mangemorts avaient fait une sortie ce soir là... très proches des deux protagonistes qui se trouvaient là. De toutes manières, il ne risquaient rien.

Caché derrière une fenêtre, un Cracmol, inconnu des servics de l'ordre actuel comme de ses adversaire regardait la scène, d'un air dégouté. Il était Cracmol, et par là-même, devait se cacher, pour ne pas être tué. Regarder par la fenêtre était devenu son passe-temps favori. Il n'avait rien d'autre à faire. Seuls quelques collabos avaient eu vent de son existence, et sa vie ne tenait qu'au fait qu'il ne disait rien à personne. Enfermé, dans sa chambrette, nourrit par sa soeur sorcière, elle même collabo, il risquait de mourrir tous les jours... il suffisait d'une goutte de n'importe quel poison subtilement mélangé à sa pitance pour qu'il meurre !!!

Il regardait les deux êtres, jaloux, au fond de lui de ne pouvoir goutter à ces choses. Parce qu'il était Cracmol, et réduit au silence. Celà faisait tellement longtemps qu'il n'avait pas parlé qu'il craignait de n'avoir pas perdu sa voix. Sa soeur elle même ne lui adressait plus la parole, depuis la prise de pouvoir de Celui Dont On Ne Doit Pas Prononcer Le Nom. Il se demandait, encore, pourquoi sa soeur le gardait en vie, alors qu'il ne lui servait à rien... si, il faisait le ménage quand elle partait travailler, de sorte qu'elle trouvait un appartement toujours propre à son retour. D'ailleurs, il n'était pas payé.

Il ne faisait plus attention à ne pas être vu. Au début, il se cachait, puis il était devenu un meuble dans la chambre. Il restait debout, devant la fenêtre, comme un moldu qui souhaitait sauter dans le vide, pour ressentir n'importe quelle sensation. Ses yeux carressaient la scène qui se déroulait en dessous avec dégout. Mais il voulait qu'ils restent, pour avoir l'impression d'avoir un peu de compagnie.

Il vit, à côté d'eux, passer un chat, étonnament vert... Que se passait-il donc au dehors ?? Les jours s'assombrissaient, il ne voyait plus le soleil... L'Angleterre allait mourrir si personne ne se réveillait...
Il savait, que s'il restait, il serait vu... tant pis... Même; pour les entendre parler, il ouvrit doucement la porte, et resta derrière la vitre... Ainsi, il avait l'impression de ne plus être seul....


Une bourrasque de vent, quelques gouttes d'eau...
Puis plus rien, le calme plat
avatar
Maître du Jeu

Nombre de messages : 116
Date d'inscription : 31/08/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://london-life-hp.forum-free.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Entre psychopathes, on est faits pour s'entendre

Message par Angus Leiden le Ven 31 Oct - 17:35

Angus avait du mal à supporter ces brusques changements, des plaisirs inhumains suivit d'un calme plat, aussi frustrant que la mort venant vous chercher durant votre plus grand moment de bonheur. Ce genre d'attente suivie de déflagration de désir, de bonheur et de plaisirs sadiques... Il n'osait pas l'avouer mais il adorait ça plus qu'il ne le détestait.

Quelque chose n'allait pas, ses habitudes reprirent le dessus et il se mit à analyser la situation. Il y avait du vent ces jours-ci mais une porte venait de bouger d'une étrange façon, quelque chose d'anormal avec, en même temps, l'impression d'être épié... Son regard était remplis de désir partagé avec le sérieux, ça devait être assez étrange à contempler mais voilà. Il prit une décision qui allait peut être lui couter la vie mais sa main droite se posa sur la fesse correspondante de Carmilla et sa main gauche un peu plus haut, faisant des aller retour entre le haut du dos et la nuque, caressant tendrement cette partie de chaire mise à nue d'une main étrangement douce par rapport à sa façon d'être. Sa bouche s'approcha de l'oreille de Carmilla et d'une voix suave il chuchota:


"J'ai l'étrange impression que nous sommes espionnés, vous le saviez fort probablement mais que faisons nous? Nous lui donnons un spectacle fort appréciable ou nous faisons de lui notre spectacle?..."

Il était probablement en train de faire l'acte le plus dangereux de sa vie et cette pensée le remplissait d'un désir encore plus grand. Allait-elle jouer le jeu ou l'écraser de sa puissance magique hors-normes? Comment savoir sans attendre sa réaction.
avatar
Angus Leiden
Sado-Masochiste

Nombre de messages : 12
Date d'inscription : 19/07/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Entre psychopathes, on est faits pour s'entendre

Message par Carmilla Von Gefahr le Ven 31 Oct - 19:08

Carmilla avait suspendu ses gestes quand Angus avait posé ses mains sur elle. Plus personne n'avait touché la Dame Blanche sans son ordre depuis des années - des siècles, même. L'espace d'un instant, elle hésita entre deux attitudes : achever l'impudent sur le champ, ou bien rentrer dans son jeu. Elle finit par opter, presque malgré elle, pour la deuxième solution.
Elle ne répondit pas à sa remarque. Bien sûr, elle savait qu'ils étaient épiés. C'était même assez excitant. Elle avait d'ailleurs envie de mettre les deux propositions à exécution : D'abord, offrir à l'importun un petit spectacle de choix, afin qu'il devienne de plus en plus imprudent. Et puis ensuite... gnihihihihihahahahaha !!!!


Suite : public averti uniquement !!!
Spoiler:

Carmilla releva la jambe, et la passa autour de celle de son partenaire, glissant une main derrière sa nuque et embrassant ses lèvres. Elle y planta ses dents, laissant le sang couler des commissures de sa bouche, et faisant rouler la chair entre ses incisives, tandis que sa main libre s'insinuait entre la peau et les vêtements d'Angus. Elle entendait l'amener tout doucement au paroxysme du plaisir. Voir jusqu'où il pourrait aller avant de le laisser entrer en elle...

_________________
avatar
Carmilla Von Gefahr
Beauté du Diable

Féminin
Nombre de messages : 24
Age : 51
Alignement : Je n'aime que le Mal absolu
Age : 556 ans (non, je ne plaisante pas !)
Date d'inscription : 09/11/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Entre psychopathes, on est faits pour s'entendre

Message par Angus Leiden le Ven 31 Oct - 20:54

Angus était... ravi, je pense que c'est le mots, malgré sa petite hésitation légèrement visible et sûrement l' idée d'achever Angus sur le champ. Il était ravi de pouvoir aller un peu plus loin, impressioné qu'une femme de cette puissance faisait attention à lui au point de lui permettre tout cela...

Spoiler:
Lorsque les caresses prirent une ampleure totallement différente, il voulu se mordre les lèvres pour contenir un gémissement de plaisir total. Malheureusement, il ne pouvait plus accéder à ses lèvres et le gémissement sortit quand même. Il décida de ne pas la laisser prendre tous les devants donc, il s'activa à nouveau, alternant les caresses avec de légers coup de griffe, tout en, évidemment, exercant une certaines pression à certains endroits. Bref, ils étaient entrés dans une ferveur qui devait être impressionante à regarder, remplie de violence et de douceur mêlée, comme ci quelqu'un de normal ne pouvait apprécier ce genre de traitement mais pour eux, ça devait être la plus belle façon de se rejoindre dans le même but. Il gardait néanmoins un oeil (peut être pas extrèmement attentif je l'admès) sur la porte mais bon, il se doutait qu'avec une personne d'une telle puissance avec lui, il n'y avait aucun risque. Bien que ça ne l'inquiétait absolument pas.

Au fur et à mesure que le temps passait, il se faisait de plus en plus osé, il commençait à vraiment tenter de donner un maximum de plaisir à Carmilla tout en étant réceptif mais pas trop, histoire de ne pas être paralysé.
avatar
Angus Leiden
Sado-Masochiste

Nombre de messages : 12
Date d'inscription : 19/07/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Entre psychopathes, on est faits pour s'entendre

Message par Maître du Jeu le Lun 3 Nov - 12:47

Une bourrasque de vent, quelques gouttes d'eau...
Puis plus rien, le calme plat



Le Cracmol, posté derrière sa vitre commençait à se demander si les deux créatures qu'il avait devant les yeux n'étaient pas autre chose que de simples sorciers. Pour n'avoir pas peur de montrer leurs actions diverses aux yeux d'une personne inconnue, ils devaient être protégés des Mangemorts... Oui, car ils savaient qu'il était là, il les entendait parler, et il entendait leurs gémissements respectifs, ils étaient juste en dessous de sa fenêtre, il les voyait... L'acte en tant que tel ne le dégoutait pas, c'était leur spectacle qui était ahurissant, quand bien même il y aurait eu une vingtaine de personne autour d'eux qu'ils n'auraient pas arrêté. Le Cracmol était blanc, car il savait, il se doutait, ils savaient qu'il était là, à les regarder, à les épier... il savait aussi qu'il ne pourrait riend ire à personne, et qu'il serait sûrement retrouvé mort sur le sol par sa soeur. Sa pauvre soeur, collabo comme pas deux... il ne savait pas si elle en serait affectée. Il savait qu'elle était mêlée aux exactions commises par les Mangemorts. Il ne pouvait détourner son regard des deux créatures qui devaient être totalement dérangées pour se donner ainsi du plaisir à la vue de toute personne qui pouvait se demande ce qu'il se passait dans la rue. Enfin, c'était vrai que le vieux Pré-au-Lard n'était plus guère habité. Sûrement il devait servir de réunion à quelques mangemorts de temps à autres... mais il était surtout devenu le lieu de réunion de créatures et de sorciers en manque de tranquilité...



Une bourrasque de vent, quelques gouttes d'eau...
Puis plus rien, le calme plat
avatar
Maître du Jeu

Nombre de messages : 116
Date d'inscription : 31/08/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://london-life-hp.forum-free.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Entre psychopathes, on est faits pour s'entendre

Message par Carmilla Von Gefahr le Sam 8 Nov - 16:27

Carmilla gardait la tête froide, même si son corps glacé, lui, se réchauffait de plus en plus vite. Elle évaluait avec calme et précision le degré d'excitation de son partenaire et celui de l'homme qui les guettait. Comme si l'esprit et le corps de la Dame Blanche avaient été deux éléments totalement indépendants l'un de l'autre.

Spoiler:
Elle avait délacé son corsage et déboutonné les vêtements d'Angus et avait glissé sa main dans son entrejambe, caressant ce qu'elle y trouvait en laissant errer ses ongles sur la peau fine et fragile. Elle planta ses crocs dans la gorge de l'homme, le mordilla doucement,puis descendit le long de son torse... de son ventre... jusqu'à son bas-ventre... Elle se releva et passa derrière Angus, plaquant son corps au dos de l'homme et murmura à son oreille :

Laisse-toi aller...

Et soudain, elle l'attrapa par les cheveux et lui tira la tête en arrière en soufflant :

Regarde là-haut. Il est là. Amène-le moi.

Et sur ces mots, elle le lâcha et recula d'un pas.

_________________
avatar
Carmilla Von Gefahr
Beauté du Diable

Féminin
Nombre de messages : 24
Age : 51
Alignement : Je n'aime que le Mal absolu
Age : 556 ans (non, je ne plaisante pas !)
Date d'inscription : 09/11/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Entre psychopathes, on est faits pour s'entendre

Message par Maître du Jeu le Lun 8 Déc - 12:19

Une bourrasque de vent, quelques gouttes d'eau...
Puis plus rien, le calme plat


Le Cracmol commençait à avoir peur. Il ne servirait à rien de fuir. Il n'avait aucun pouvoir, ils le retrouveraient très facilement. Sans doute ne serait-il pas sortit de la pièce qu'il se retrouverait déjà allongé sur le sol, dans son sang. Etre Cracmol était sans doute la pire des choses... entre les deux grandes espèces d'humains, les sorciers et les moldus. Il n'était aucun des deux. Il était simplement un rebus d'humanité. Dépprécié par un camp comme par l'autre. Il n'avait jamais eu aucune utilité propre à part celle de faire le ménage dans le petit appartement de sa soeur cadette. Il savait, il le sentait, que sa mort serait aujourd'hui. Ces deux créatures ne le laisseraient pas reposer en paix. Sûrement ne serait-il qu'une victime en plus dans leur panier. Il savait depuis longtemps qu'il serait la proie des sorciers, comme bien des Cracmol, même si certains refusaient de montrer leur condition a demi-magique.
A quoi bon partir, puisqu'ils arrivaient, puisqu'elle avait demandé à ce qe son amant d'un soir aille le chercher derrière la fenêtre ?? C'était trop tard pour reculer, pour décider de faire marche arrière. Il avait signé son arrêt de mort ce jour là.

Une bourrasque de vent, quelques gouttes d'eau...
Puis plus rien, le calme plat
avatar
Maître du Jeu

Nombre de messages : 116
Date d'inscription : 31/08/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://london-life-hp.forum-free.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Entre psychopathes, on est faits pour s'entendre

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum