Couverture

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Couverture

Message par Aneliese De Bofrand le Lun 28 Juil - 14:48

Il lui fallait maintenant s’établir une couverture pour ce soir. En effet, Annie commençait à soupçonner tout le monde et se savait espionner dans son propre bar. Or, si l’horcruxe était volé le soir même ou elle s’absentait et, que personne ne l’avait vue dans les environs, elle risquait de se faire taper sur les doigts. Métaphore gentillette pour dire que les mangemorts viendraient la tuer. Et, si elle mourrait tous les idéaux dont elle avait rêvé partirait avec elle. Elle aurait voulue vivre dans un contexte plus clément. Si la guerre n’était pas présente, elle était sûre que son bar aurait rapidement atteint une renommée mondiale.

Les yeux plissés pour éviter les larmes de dégouliner de ses prunelles délavées, elle sortit de son sac une longue cape noire. Elle s’en enveloppa pour cacher sa tenue de cuir et, d’un pas chancelant s’avança difficilement dans la neige. Elle se rendait au pub le Pendu, bar qui lui servirait de couverture pour ce soir, du moins, en partie.

Imiter la personne saoule ne lui était guère difficile. Elle avait tellement l’habitude de se retrouver en état d’ébriété avancée que s’en était devenue une seconde nature. Pourtant, ce soir, elle se sentait plus alerte que jamais .Elle l’avait trouvé, celui qu’elle cherchait depuis plusieurs années, celui qui lui garantirait une paix profonde. Dans quelques heures, elle serait tranquille. Soit, toujours dans son corps, avec son bar à diriger soit … dans un cercueil de glace … morte.

Elle avait finit par arriver devant le pub. Frissonnante, elle secoua la neige qui s’était prise à sa cape et se plaquant un air absent sur le visage entra dans le bar. Plusieurs regards se tournèrent vers elle. Comme d’habitude, il n’y avait de présent que quelques mangemorts. Alors qu’elle se dirigeait vers le comptoir l’une des personnes présentes laissa échapper une remarque.


« Encore cette pochtronne ! mais quand est-ce qu’elle va se rendre compte qu’on ne veut pas d’elle ici ».

Aneliese se sentit bouillir. Elle avait envie de se retourner pour lui lancer un sortilège doloris. En tout cas, il allait voir. Elle allait leur montrer à tous ces fidèles idiots, elle leur montrerait qu’elle n’était pas seulement la pochtronne que l’on croyait. Elle réprima le sourire hagard qui lui venait aux lèvres. Elle se sentait bouillir, elle se sentait devenir de plus en plus énervée. Elle se savait si proche du but qu’elle avait envie d’y aller de suite sans prendre garde à ses arrières. Malheureusement, si personne n’était capable de savoir ou elle se trouvait en cette soirée enneigée, elle serait suspecte.

Elle releva la tête, elle était arrivée au comptoir. Morticia Gorthis faisait le service, comme toujours. Le regard vide, Aneliese l’appela et lui commanda une bière. Pas trop d’alcool pour ce soir, elle tenait à rester sobre. Mais, si elle se contentait de commander un diabolo, elle ferait suspecte.

Elle avait abandonnée l’idée que Morticia se souvienne d’elle. Cependant, cela ne voulait pas dire qu’elle ne lui en voulait pas ; Elle était au contraire bien vexée et, essayait, désormais de lui parler le moins possible.
avatar
Aneliese De Bofrand
Admin

Féminin
Nombre de messages : 82
Age : 27
Alignement : Neutre
Métier : Propriétaire d'un live house sorcier
Age : 19 ans
Date d'inscription : 31/05/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://london-life-hp.forum-free.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Couverture

Message par Invité le Mer 30 Juil - 19:28

[Hj: Je peux ?]

Frileusement, Théodore resserra les pans de sa cape autour de lui. Le froid semblait être capable de s’infiltrer partout à l’intérieur de ses vêtements. En cette froide soirée, Théodore exerçait son ‘travail’ de Mangemort. Le Seigneur des Ténèbres lui avait donné pour mission de pister Enzelta et de se renseigner sur elle. Ce qu’il faisait. Ou plutôt, ce qu’il prétendait faire. Il lui aurait été aisé de se rendre directement chez Enzelta et de parler tranquillement avec elle. Au lieu de ça, il donnait le change. Il se rendait chaque soir dans différents bars, parlant avec telle ou telle personne, au cas où Le Seigneur des Ténèbres aurait donné l’ordre à un autre de ses Mangemorts de le suivre et de surveiller ses faits et ses gestes. La cible, ce soir, c’était le bar ‘Le Pendu’. Au moins, il était certain de voir l’un de ses ‘collègues’, pouvant ainsi prouver qu’il exécutait bel et bien les ordres du Maître.

A peine entrer dans le bar, Théodore chercha rapidement des yeux sa ‘proie’ du soir. Son regard tomba sur une silhouette installée au bar. Il connaissait cette personne. Tel un véritable prédateur, Théodore se dirigea vers l’un des coins du bar, à une table, comme s’il se rendait auprès d’une personne connue. Au lieu de ça, il resta debout et chercha de nouveau la personne des yeux. Il la reconnaissait. Une certaine Anneliese qui étudiait à Poudlard. A une année d’intervalle de lui, s’il se souvenait bien. Parfait. C’était l’excuse parfaite si l’un des Mangemorts le surveillait. Il allèguerait qu’il pensait qu’Enzelta et Anneliese pouvaient se connaître et qu’elle aurait pu peut-être avoir des informations sur la Résistante. Il se décida enfin à l’aborder et s’installa finalement à la droite d’Anneliese. Discrètement, il regarda la commande de la jeune femme et prit la même chose.

Il planta ses lèvres dans le verre, dès qu’il fut devant lui. Il sirota une gorgée puis reposa son verre en esquissant une légère moue de dégoût.


« Ecœurant. J’ai l’impression de boire de l’urine de licorne. » Se tournant vers Anneliese, Théodore fit un mouvement de tête en direction de son verre et lui demanda : « J’ai vu que vous aviez commandé la même chose. La votre n’a pas un goût bizarre ? »

Mouais. Tentative d’approche pas exceptionnelle, mais en même temps, il ne se voyait pas se planter devant elle, lui demander si elle le reconnaissait, lui expliquer sa condition de Mangemort, et la mission qu’il avait avec et la prier de lui donner toutes les informations concernant Enzelta. Ou mieux : la faire tomber de sa chaise, la dispenser de sa baguette, la torturer quelque peu devant du monde, puis lui poser des questions.
Réflexion faite, il aurait pu. Le Pendu n’était pas un bar ‘calme’. Il n’était pas rare de voir des Mangemorts faire des interrogatoires musclés. En même temps, ça n’était pas signe de discrétion. Et pour une simple couverture, Théodore ne se serait pas vu menacer Anneliese.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum