Quand la journée commence mal... [FREE]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Quand la journée commence mal... [FREE]

Message par Noah E. Gray le Jeu 14 Aoû - 21:53

  • Le cauchemar de la page blanche. Nombreux sont les littéraires, écrivains ou journalistes à redouter cet échec rageant. Combien d’illustres personnages, combien de Zola, de Molière, de Shakespeare ou de J.R.R Tolkien étaient restés là, le regard ancré sur une feuille indubitablement blanche, mains crispées et mâchoire serrée à tourner et retourner leur cervelle dans tous les sens en espérant enfin trouver L’idée, recevoir l’aide d’une quelconque muse pour palier à cette évidente, et surtout dérangeante virginité que ces bouts de papiers ne semblaient prêt à abandonner pour rien au monde.
    Bien sûr Noah n’avait pas la présomption d’avoir le talent de l’un de ces grands hommes, mais tout comme eux, et comme bon nombre d’inconnus disséminés ça et là sur notre planète, le blond séchait… Il fixait son parchemin comme si d’un moment à l’autre la réponse à ses attentes allait s’y inscrire par magie. Pour sûr, la magie en elle-même ne lui était pas inconnue, puisqu’il était sorcier depuis sa naissance, mais dans ce cas là, aucun sortilège ne pouvait l’aider… Passant une main rageuse dans sa crinière blonde, il en ébouriffa bon nombre de mèches avec hargne. S’il y avait bien quelque chose qui l’exaspérait dans ce bas monde, c’était de perdre toute inspiration, et de se retrouver là, attablé, aussi incapable qu’un enfant balbutiant.

    Noah mâchouilla une énième fois l'extrémité de sa plume avant d’en tremper le bout dans le petit pot d’encre placé non loin. Inspirant longuement il approcha la dite plume du parchemin, son visage crispé et tordu par la concentration… L’instrument glissa sur le papier, traçant une lettre bien ronde avant de se stopper, une nouvelle fois, la main du blond tremblait tandis que ses yeux plissés semblaient briller des flammes de l’enfer… Il y eut un instant de latence… Et puis un bruit sourd. La tête du jeune Gray venait de heurter violement sa table basse dans un bruit mat, l’impact ayant éparpillé ça et là quelques unes de ces feuilles honnies et renversé le port rempli d’encre sur le tapis. Un long soupir se fit entendre alors que le blond frustré de son incompétence réitérait son geste précédent, emplissant le petit appartement mal rangé d’un bruit de coups réguliers.
    Ce ne fut que lorsqu’il sentit la migraine s’emparée de lui, en plus d’une douleur crânienne -purement physique celle là- qu’il s’arrêta. Trainant sa carcasse jusque dans sa petite cuisine, dont l’évier était jonché de tasses vides ou à demi pleines de résidus de ce qui fut des boissons chaudes, le jeune homme ouvrit son placard dans l’espoir de remplir encore une tasse, un bol ou un verre de ces liquides chauds qui le calmaient et le nourrissaient plus que tout autre chose. Ainsi fut il assez désemparé en découvrant que son placard était tout simplement… vide. Ses orbes marrons glissèrent jusqu’à son évier qui vomissait les récipients sales, et dans un énième soupir il referma la portière avant de s’en aller s’étaler lamentablement sur son canapé en râlant. Pourquoi lui ? Ne pouvait-il donc pas avoir le droit à un peu de réconfort après tant de souffrances ? Soit il aurait aussi bien pu faire la vaisselle ou ne pas se flageller ainsi, mais il n’était pas question ici qu’il se remette en cause lui-même, mais plutôt cette maudite fatalité qui s’abattait sur lui aujourd’hui.

    Une petite sieste en cette grise après midi s’imposa alors à l’esprit du blond. Après tout s’il y avait bien une activité qui ne lui avait jamais causé aucun préjudices (hormis le fait d’arriver en retard au travail) c’était bien celle de dormir. Se recroquevillant sur son canapé, il clôt ses paupières, un petit sourire satisfait aux lèvres, offrant un appel muet à Morphée… Quelques minutes plus tard Eliott (de son deuxième prénom), devait bien se rendre à l’évidence, lui qui ne mettait généralement que quelque seconde à sombrer dans le sommeil était bel et bien réveillé. Fronçant les sourcils il se tourna et se retourna à de nombreuses reprises, adoptant des positions plus farfelues les unes que les autres avant et finir par capituler. Il faut dire que le voir ainsi, fesses en l’air son torse à moitié contorsionné et sa tête planquée sous un oreiller, offrait un spectacle des plus pathétiques.

    Noah se redressa brusquement, l’air morose et les cheveux en bataille il décida que la meilleure chose à faire pour lui était de sortir, de se changer les idées loin de cet appartement rempli de mauvaises ondes. Il devrait peut être songé à se faire un de ces trucs moldus la, faire du yoga et se créer un petit univers Feng-shui pour mieux faire circuler les ondes positives. Secouant sa tête il se morigéna d’envisager de telles sottises et sauta dans sa douche, avant d’enfiler un pull à col roulé marron légèrement moulant, un jean taille basse cinglé par une ceinture, et une paire de converse (chaussures moldues qu’il appréciait particulièrement à cause de leur physionomie et de leur port ma foi fort agréable). Il recouvrit le tout d’une cape vert émeraude, qu’il ferma au niveau du col avec une petite épingle en forme de plume.
    Soupirant une dernière fois il gagna la rue après avoir soigneusement verrouillé son chez lui.

    Il se balada ainsi de longues minutes durant, dans les rues pavées de la ville londonienne encore légèrement animées en cette fin d’après midi. C’est ainsi que lorsque le soir vint à tomber, que la pénombre s’insinuait dans les ruelles humides de la capitales anglaise avant d’être bientôt rejointe par une pluie drue et glacée (et bien sur la cape qu’avait pris Noah n’avait pas de capuche, y a des jours moi j’vous dis ou y vaudrait mieux ne pas quitter son lit), le blond décida d’aller se réchauffer au bar du « live house la gueule rouge ». C’était sans compter sur sa chance du jour.
    En effet au détour d’une ruelle le regard marron glacé du jeune homme fut attiré par des mouvements bien étranges et des bruits étouffés. Intrigué, le blond se laissa guidé par sa curiosité, ses pas le menant dans une ruelle bien sombre ou, semble t-il, une jeune demoiselle semblait être au prises avec quelques gaillards bien imbibés, l’odeur du whisky pur feu qui émanait de ces trois hommes vint titiller les narines de Noah alors qu’il était à plusieurs mètres de distance. Son côté gentleman prit bien vite le dessus, alors que résonnait en lui le cri héroïque du DED (demoiselle en détresse), et puis avec un peu de chance la jeune femme serait peut être fort reconnaissante à Noah de l’avoir secourue (héhé), il pourrait ainsi finir la journée mieux qu’il l’avait commencé et surtout en bien meilleure compagnie.

    N’écoutant que son courage, le dernier des Gray, qui se refusait à attaquer qui que se soit dans le dos, apostropha les trois ivrognes avant d’asséner un rapide stupéfix à celui qui voulut se jeter sur lui. Envoyant rapidement les deux autres valser contre les murs étroits de la ruelle à l’aide d’un mobili il se dirigea fier vers la jeune femme… Mais il se pourrait bien qu’il ait, dans son arrogance naturelle, sous estimé l’un des hommes, un moldu apparemment, qui le gratifia qu’un coup de poing bien placé, en plein dans la face. Surpris il tituba un instant s’attendant d’une minute à l’autre à recevoir un second coup, mais le dit homme fut maitrisé avant…


[Bon finalement le sujet s'est libéré, si quelqu'un est tenté de me répondre qu'il soit le bienvenu ^^]

_________________
LA PENSEE SANS LES ACTES EST STERILE.
(E.Camusas)
TU PEUX TOUT ACCOMPLIR DANS LA VIE
SI TU A LE COURAGE DE LE REVER.
L'INTELLIGENCE D'EN FAIRE UN PROJET REALISTE,
ET LA VOLONTE DE VOIR CE PROJET MENE A BIEN.
(Sydney A. Friedma)
avatar
Noah E. Gray

Féminin
Nombre de messages : 11
Age : 25
Alignement : On me dit mangemort, mais il ne faut pas se fier aux apparences.
Métier : Journaliste et photographe à mes heures
Age : 20 printemps
Date d'inscription : 09/08/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://pandora-box.forumzarbi.com/

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum