Carmilla Von Gefahr

Aller en bas

Carmilla Von Gefahr

Message par Carmilla Von Gefahr le Ven 9 Nov - 18:30

I) Informations générales

Nom : Von Gefahr
Prénom : Carmilla Erszabet Wilhelmina Elisabetha
Age : très exactement 556 ans
Date de naissance : 25 décembre 1444
Signe astrologique : capricorne

Groupe Sanguin : A+
Droitier ou Gaucher : ambidextre (attention, danger !)

Poste du moment : Mangemorte "spéciale" (vous comprendrez pourquoi bien assez tôt)


II) Le physique

Cheveux : Longs, raides, sombres mais d'une couleur imprécise, entre le noir et le rouge sang, et parfois parsemés d'éclairs dorés, ils descendent comme un voile d'une infinie légèreté dans son dos plus bas que sa taille.

Yeux : Sombres, calmes, posés, presque condescendants, ils peuvent tout d'un coup s'allumer d'un éclat de folie bestiale et meurtière, au moins aussi implacable et effrayante que celle qui s'allume dans le regard de Bellatrix Lestrange quand elle combat. Ses yeux insondables font peur au commun des mortels et parviennent à mettre mal à l'aise jusqu'à Voldemort lui-même. C'est tout dire !

Visage : D'une pâleur extrêment, il est délicat, ses traits sont fins, harmonieux - trop, peut-être... Il a cette étrange symétrie des statues grecques, et semble taillé dans le marbre. Les lèvres sont sensuelles, bien dessinées. Elle garde généralement une expression de neutralité absolue, qui n'altère cependant pas sa beauté. Mais c'est quand elle se bat que Carmilla est la plus belle. Le désir de vaincre, en animant son visage, en sublime la splendeur. On peut vraiment dire que Carmilla a la beauté du Diable.

Morphologie : Elle est grande, mince, grâcieuse et éthérée, presque fantômatique...

Autres :On ne dirait pas qu'elle est si vieille ! Elle ne parait pas plus de trente ans...

Style vestimentaire : de longues robes de sorcière, tantôt d'un noir d'ébène, tantôt d'une blancheur éclatante, toutes à la fois d'une simplicité presque austère, sans broderie ni fantaisie, et d'une distinction troublante, d'une coupe résolument ancienne, presque médiévale.

Signe(s) particulier(s) : (percings, tatouage …)[/b] une paire de canines un tout petit peu plus longues que celles des humains, mais plus courtes que celles des vampires.


III) Le mental

Qualités : Carmilla possède une patience angélique, une discrétion extrème, une intelligence très développée, de l'imagination à revendre et un tact étrange. Comme si elle n'appartenait pas à notre monde. Elle a de l'expérience, de celle que de très longues années passées sur terre peuvent donner. Elle a le don de planifier, d'élaborer des stratégies, de déceler la faille chez l'adversaire et de s'y engouffrer. Charismatique,, déterminée, c'est une meneuse d'hommes, même si elle préfère agir seule - elle est en effet bien plus efficace ainsi. Douée d'une puissance impressionnante, elle sait s'en servir. Elle est fascinante, envoûtante, irrésistible quand elle le souhaite.

Défauts : Carmilla est un être qui ignore la pitié, les scrupules, la conscience. Cruelle, implacable, inexorable comme la Mort elle-même, elle est, à sa manière, un être qui approche de la perfection. Une perfection infernale, la perfection du Mal presque absolu. Machiavel à côté d'elle était un enfant de choeur, Sade un amateur et Satan lui-même serait terrifié par la noirceur de son âme... Si tant est que Carmilla ait une âme ! Sa violence égale en intensité celle de la Nature, et, quand elle la déchaîne, rien ni personne ne peut en réchapper. Elle n'a ni allié, ni compagnon. Elle n'a qu'un Maître : elle-même ; et, si elle décidait de se retourner contre Voldemort, lui-même aurait tout à redouter de celle qui a choisi de mettre ses pouvoirs à son service. Moldus et sorciers ont à ses yeux le même manque de valeur : ce sont pour elle des êtres faibles, qu'elle pourrait broyer d'une main, sans effort. Elle est imprévisible et susceptible. Méfiez-vous d'elle...

Evolution du caractère : Son caractère na guère changé. Sa puissance seule a augmenté au fil des siècles...

Trait(s) particulier(s) : Pour l'heure, Carmilla s'est mise au service de Voldemort. Mais que celui-ci ne s'avise pas d'abuser de l'autorité qu'elle lui reconnaît temporairement ! Il aurait beaucoup à perdre... Et Carmilla peut à tout moment choisir de changer de camp, quand son statut de servante du Mage Noire l'aura lassée...

Ce qu’il aime : Carmilla aime la violence, le chaos, la terreur, la souffrance. Elle aime le goût, l'odeur du sang, les cris de souffrance, de terreur, elle aime le combat, les supplications de ses victimes. Elle aime voir les larmes dans leurs yeux avant de les achever... ou non. Elle aime séduire les hommes, en faire ce qu'elle veut, ses esclaves soumis, et les tuer à petit feu, les vider lentement de leurs forces, de leur énergie, de leur sang, les vampiriser dans tous les sens du terme. Elle aime la puissance et est prête à tout pour augmenter celle qu'elle possède déjà. Elle a une vague commisération pour les Malefoy et ce qui s'apparente de loin à de l'estime pour Bellatrix, qui est en quelque sorte son portrait, version être humain.

Ce qu’il n’aime pas : Elle méprise sorciers et Moldus, même Voldemort - un simple mortel, certes puissant, mais vaincable tout de même. Elle n'aime pas la paix, ni le bonheur des autres, elle n'aime pas la magie traditionnelle, qu'elle soit blanche ou noire, elle n'aime rien de ce que les humains aiment.

Hobbies : le combat, la bataille, immense et violente, la torture, raffinée et réfléchie, et l'amour. Physique, s'entend.

Phobie(s) : Carmilla n'a qu'une seule peur : l'Amour. Le sentiment d'Amour. Car, le jour où cet être démoniaque tombera amoureux, ce sera pour toujours, et Carmilla perdra ses pouvoirs, sa puissance et son immortalité. A moins que l'Elu de son coeur ne le lui brise. Auquel cas, tremblez ! Car la vengeance de Carmilla sera à la hauteur de sa blessure : immense et insupportablement douloureuse.


IV) La famille

Les tuteurs : Aussi étrange et effrayant que cela puisse paraître, Carmilla est née. Elle est même née, comme Merlin, d'une femme très pure... et d'un Démon. Ou plutôt de ce que l'on nomma un démon. Car elle est en réalité la fille d'un Mage Noir d'une puissance rare, un lointain ancêtre de Lord Voldemort, qui portait le nom de Semacgus Serpentard. Abandonnée par son père, sa mère étant morte en couche, elle fut recueillie par une autre famille de sorciers noirs : la famille Von Gefahr. Toute cette famille est morte depuis des siècles.

Le(s) (demi)frère(s) et (demi)sœur(s) : Carmilla fut élevée auprès des trois fils de la famille Von Gefahr : Friedrich, Wilhelm et Franz. Ils furent ses premières expériences d'amour physique, et ses assistants les plus fidèles dans sa quète de puissance.


Quelle relation entretient-t-il avec sa famille ? Carmilla est aujourd'hui la seule survivante de sa famille... si l'on excepte ses deux "descendants" : Arsenius Morfinn et Tom Elvis Jedusor...


V) L’histoire

Lieu de naissance : Carmilla est née en Hongrie, alors sous domination autrichienne.

Habitation : Carmilla hante les couloirs de Poudlard et ceux des Manoirs Malefoy et Jedusor.

Histoire de sa naissance jusqu’à ce jour :

Qui est Carmilla Von Gefahr ? Ou plutôt qu'est-ce que Carmilla Von Gefahr ? Ni vraie vampire, ni vraie fantôme, ni vraie sorcière, ni Moldue, ni vraiment vivante, ni tout-à-fait morte... Qu'est-ce que Carmilla Von Gefahr ? Un monstre. Mais un monstre d'un genre très particulier. Carmilla Von Gefahr est une Non-Morte, aussi connue sous l'appellation de Nosferatu, de "Vampire spontané" ou de Dame Blanche.
Comment un monstre pareil peut-il seulement exister ? Peut-être la vie de Carmilla vous permettra-t-elle de mieux comprendre. Ecoutons-la.

Mon nom est Carmilla Erzsabet Wilhelmina Elisabetha Von Gefahr. Je suis née le soir de Noël 1444 en Hongrie, d'une vierge et d'un Démon. C'est ainsi que l'on me présenta ma naissance. Ma mère était une fille sage, qui se réservait pour le mariage, ainsi que le voulait l'usage de cette époque. Mon père, lui était un Mage Noir. sa puissance, devais-je apprendre plus tard, était exceptionnelle. Il descendait du grand, de l'immense Salazar Serpentard. Son nom était Semacgus Serpentard.

Ma mère mourut en me donnant le jour, mon père l'avait abandonnée juste après cette nuit où je fus conçue. Cela, je l'appris de sa bouche même, le jour où je le retrouvai, longtemps après, juste avant de le tuer. Je sens encore le goût de son sang, cinq siècles après...

Je fus recueillie par des parents de ma mère, le comte et la comtesse Von Gefahr. C'étaient des sorciers autrichiens très portés sur la magie noire. Ils m'en apprirent les bases, les sortilèges les plus simples et les poisons les plus légers. J'appris le reste dans leur bibliothèque, et avec l'aide de leurs trois fils : Friedrich, Wilhelm et Franz.
Friedrich avait cinq ans de plus que moi ; Wilhelm, trois ; et Franz et moi avions le même âge, exactement, à la minute près. C'est avec eux que j'appris le plus de choses. Ils ne me traitaient pas comme les autres hommes traitaient les femmes à mon époque. Ils m'apprenaient tout ce qu'ils savaient, et m'aidaient à augmenter notre capital.

J'étais plus douée qu'eux. Indéniablement. Eux et moi ne jouions pas dans la même cour. Et bien qu'ils fussent tous à Durmstrang, où ils avaient des cours de Magie Noire, et moi à Poudlard - à Serpentard, évidemment - où la Magie Noire était interdite, j'avais au moins trois longueurs d'avance sur eux. Ils devinrent mes assistants. Ils me transmettaient par courrier des copies de leurs cours de Magie Noire, que je travaillais seule dans la Salle sur Demande.

J'avais quinze ans quand je découvris le plaisir de la séduction et celui de la chair avec mes trois frères d'adoption. Je compris bientôt que je me devais d'en faire une arme. Je savais à présent qui j'étais, de qui j'étais la fille, et ce qui avait suivi ma conception. Et je voulais me venger. Mon coeur était noir. Il l'avait toujours été, et il s'obscurcissait de plus en plus à mesure que le temps passait.
C'est alors que je choisis d'abandonner ce qui restait de mon âme. Je choisis de la détruire. Pour plus de puissance, pour plus de pouvoirs, je choisis de devenir une créature : je devins une Non-Morte. Ni humaine, ni vraiment vampire. Ni vivante, ni morte, ni fantôme. Ni sorcière. J'étais au-delà encore, désormais. Je touchais à l'Infini, à la perfection. J'avais vendu mon âme au Diable.
Mais tout marchandage avec le Malin a un prix : je ne dois pas tomber amoureuse. Jamais. Sinon, je redeviendrai Mortelle et perdrai tous les pouvoirs que j'ai acquis en renonçant à mon humanité.

J'attendis trois ans. Trois ans avant de partir pour le Nord de l'Angleterre et pour retrouver mon père. Je me souviendrai pour l'éternité de cette nuit. Ses cris, ses supplications, lui, le descendant du grand Salazar ! toute son histoire, celle de ses ancêtres, je voulais tout savoir, tout !!! Et je sus tout. Il était à peine vivant quand j'en eus fini de mon interrogatoire. Il me regarda et souffla : "Tu es une vraie Serpentard. Digne descendante de ton glorieux ancêtre." Je ne répondis rien. Mais, pour ces paroles, je lui reconnus le droit de mourir vite. Je l'achevai d'un Avada Kedavra.

Je savais que j'avais des demi-frères et des demi-soeurs. Mais je n'en avais cure. Qu'ils vivent, pensais-je. Le nom doit se perpétuer, pour la gloire de mon ancêtre. Je revins en Hongrie, au château de mes bienfaiteurs. Je ne trouvai qu'un gigantesque incendie. Les villageois avaient mis le feu au château. Le comte et la comtesse et leurs trois fils avaient péri dans le brasier. Pour les venger, eux qui m'avaient accueillie, nourrie, logée, élevée et avaient commencé à me former, je mis le feu au village, après avoir pris soin d'empêcher les gens de sortir de chez eux. Puis, je partis, sans me retourner.

Pendant les siècles qui suivirent, je parcourus le Monde, côtoyant les plus grands Mages noirs, les vampires les plus renommés. Ma première destination fut la Roumanie toute proche, et les Carpathes. Nous étions en 1462. Le Voïvode de Valachie Vlad IV Tepesç (l'Empaleur), venait de renier Dieu et, comme moi, de choisir la voie de la Damnation, la voie des Nosferatu. Je fus sa première compagne. Puis je le quittai pour la Russie, puis pour l'Italie, la France, avant de repartir vers l'Est, puis le Sud.

J'appris tout. Absolument tout ce qui se découvrait dans le domaine de la Magie noire, de l'Occultisme. Les siècles s'écoulèrent J'avais les hommes à mes pieds, j'en faisais exactement ce qui me plaisait, avant de les abandonner, ivres de passions, suicidaires... ou morts.

Dans les années 1950, je rencontrai un lointain descendant de mon père : Tom Elvis Jedusor. Il se faisait appeler Lord Voldemort. Il m'amusa, et, pour le plaisir, j'entrepris de lui livrer une partie de mon savoir. Il sembla y prendre goût : bon sang ne saurait mentir. Alors, je continuai. Bientôt, il en sut bien plus que la plupart des sorciers de ce siècle dégénéré qu'est le vingtième siècle. Je lui dis donc que je n'avais plus rien à lui apprendre qu'il pût maîtriser sans des siècles de pratique. "Aucune importance" me répondit-il "je vivrai le temps nécessaire pour savoir."

Je ne le suivis pas dans sa stupide tentative des années 1970. Elle échoua lamentableme,t, comme je l'avais prévu. Il n'était pas encore prêt. Mais en revanche, je fus là, quand il revint en 1995. Observatrice silencieuse, mais présente. Je restai encore pour la suite des évènements. Je suis encore là, maintenant. Mais, quand il aura cessé de m'amuser...


Parcours professionnel : Sans parcours professionnel : elle est au-dela de ces contingences matérielles (et puis vous avez vu des femmes seules travailler au 15ème siècle, vous ?)

Education reçue : Elle a fait une scolarité plus que brillante à Serpentard entre septembre 1455 et juin 1462.

Buts et ambitions : Ni but, ni ambition, si ce n'est ne pas sombrer dans l'ennui.


VI) Autres caractéristiques

Alignement prit : A l'heure actuelle Mangemorte, mais pourrait bien changer d'avis si elle s'ennuie.

Idéologie : Elle croit en Dieu, et plus encore au Diable (elle est bie placée pour savoir qu'il existe !), Et à la puissance. Le reste, elle s'en fout.

baguette magique : Elle a gardé sa baguette par sentimentalisme (oui, ce mot choque en parlant d'elle !) : elle est en cyprès, mesure environ 20cm et contient une larme de basilic.

Inventaire : Rien !


Dernière édition par le Sam 5 Jan - 22:50, édité 1 fois
avatar
Carmilla Von Gefahr
Beauté du Diable

Féminin
Nombre de messages : 24
Age : 52
Alignement : Je n'aime que le Mal absolu
Age : 556 ans (non, je ne plaisante pas !)
Date d'inscription : 09/11/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Carmilla Von Gefahr

Message par Ethelredhea Hétairnail le Dim 11 Nov - 18:38

Gloups... Un monstre très radical... Pour moi, c'est bon, je te donne les accès. Si Enzy demande des modifications, je laisse ta présentation dans la partie des présentations non validées. Bienvenue, grande cinglée !

_________________
Mon loisir favori ? Casser du Mangemort.
On me dit folle
Ne vous y fiez pas...
I am... a... DEATH DEALER !
avatar
Ethelredhea Hétairnail
Directrice de l'imprimerie illégale

Féminin
Nombre de messages : 116
Age : 29
Alignement : Résistante et fière de l'être !
Métier : Il en faut ?
Age : 40 ans. Et alors ? On n'a que l'âge qu'on pense avoir !
Date d'inscription : 20/07/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Carmilla Von Gefahr

Message par Invité le Dim 18 Nov - 19:03

bon, étant lord voldychinounet voici une ou deux questions
tu veux un rang spé chez les mangemort ou pas ?
sinon ben, pour moi c'est ok


(il va être temps qu'on tienne une liste des mangemorts ptdr)

présentation validée.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Carmilla Von Gefahr

Message par Carmilla Von Gefahr le Ven 23 Nov - 14:15

Ben écoute, j'ai réfléchi, mais on ne va pas mettre de rang spécial. (Pas la peine, je me démarquerai assez vite comme ça par mon attitude^^)
avatar
Carmilla Von Gefahr
Beauté du Diable

Féminin
Nombre de messages : 24
Age : 52
Alignement : Je n'aime que le Mal absolu
Age : 556 ans (non, je ne plaisante pas !)
Date d'inscription : 09/11/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Carmilla Von Gefahr

Message par Angus Leiden le Sam 15 Mar - 23:44

Une actuelle légende, une très prochaine conaissance et une future amie et alliée je l'espère...
avatar
Angus Leiden
Sado-Masochiste

Nombre de messages : 12
Date d'inscription : 19/07/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Carmilla Von Gefahr

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum